A- A A+
Menu

Métiers du sanitaire et social


Des métiers d'aide à la personne et de soutien des publics fragilisés, dépendants ou en difficultés

Le secteur du sanitaire et social couvre un large panel de métiers allant de l'auxiliaire de vie sociale, à l'éducateur spécialisé ou encore l'infirmier.

Ces métiers sont accessibles via des formations qualifiantes de tous niveaux.
Ils sont caractérisés par leur proximité avec l'autre, et leur implication dans le soutien et l'aide à différents types de publics :

  • Personnes dépendantes, handicapées ou âgées
  • Petite enfance
  • Familles
  • Personnes en situation d'exclusion ou en grandes difficultés

Formations proposées par l'Ufcv

Formations diplômantes

Métier d’Assistant maternel / Agent de crèche / animateur petite enfance... : formation CAP Petite Enfance

Métier d'Accompagnant Éducatif et Social : formation DEAES (attention cette formation remplace depuis 2016 le DEAVS et le DEAMP)

Métier d'Assistant Familial : formation ASFAM (cette formation prépare au passage du diplôme DEAF)

Métier d'Assistant de Vie aux familles : formation ADVF

 

Préparation aux concours


  Missions

L'aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l'infirmier, Dans ce cadre, l'aide-soignant réalise des soins liés aux fonctions d'entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l'autonomie de la personne ou d'un groupe de personnes. Son rôle s'inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins. L'aide-soignant accompagne cette personne dans les activités de sa vie quotidienne, il contribue à son bien-être et à lui faire recouvrer, dans la mesure du possible, son autonomie.

 Lieu d'exercice

Travaillant le plus souvent dans une équipe pluri professionnelle, en milieu hospitalier ou extrahospitalier, l'aide-soignant participe, dans la mesure de ses compétences et dans le cadre de sa formation, aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. Ces soins ont pour objet de promouvoir, protéger, maintenir et restaurer la santé de la personne, dans le respect de ses droits et de sa dignité

 Public accompagné

Personnes malades

 Modalités du concours

Pour être admis à suivre les études conduisant au diplôme d'Etat d'aide-soignant, les candidats doivent être âgés de dix-sept ans au moins à la date de leur entrée en formation ; aucune dispense d'âge n'est accordée et il n'est pas prévu d'âge limite supérieur :
• Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme homologué au minimum au niveau IV ou enregistré à ce niveau au répertoire national de certification professionnelle, délivré dans le système de formation initiale ou continue français ;
• Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V, délivré dans le système de formation initiale ou continue français;
• Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme étranger leur permettant d'accéder directement à des études universitaires dans le pays où il a été obtenu
• Les étudiants ayant suivi une première année d'études conduisant au diplôme d'Etat d'infirmier et n'ayant pas été admis en deuxième année

Les épreuves de sélection comprennent une épreuve écrite d'admissibilité et une épreuve orale d'admission.

 Informations VAE ou Passerelles

Pour se présenter à la Validation des Acquis de l’Expérience, il faut avoir un minimum de 3 ans d’expérience soit 4200 heures sur les 12 dernières années. Les périodes de formation et de stages ne sont pas prises en compte.
Pour le diplôme d’aide-soignant, il est nécessaire d’avoir une expérience ayant un rapport direct avec le diplôme. C'est-à-dire avec les soins d’hygiène et de confort : toilette, habillage, prise des repas, élimination et déplacement. Cette expérience peut être faite en établissement de santé ou à domicile, auprès de personnes dépendantes ou inconscientes et de personnes ayant un certain degré d’autonomie, à titre salarié ou bénévole

 Formation proposée par l'Ufcv

Préparation aux concours de la santé et de l'action sociale


  Missions

L'infirmier soigne les malades et veille à leur bien-être. Ce métier à haute responsabilité exige rigueur, vigilance et technicité.

 Lieu d'exercice

À l'hôpital, en entreprise ou en libéral, toutes les formules offrent d'excellents débouchés professionnels

 Public accompagné

Personnes ayant besoin de soins

 Modalités du concours

Pour être admis à effectuer les études conduisant au diplôme d'Etat d'infirmier, les candidats doivent être âgés de dix-sept ans au moins au 31 décembre de l'année des épreuves de sélection.
• Les titulaires d'un titre homologué au minimum au niveau IV;
• Les titulaires du diplôme d'accès aux études universitaires ou les personnes ayant satisfait à un examen spécial d'entrée à l'université ;
• Les candidats de classe terminale ; leur admission est alors subordonnée à l'obtention du baccalauréat français. Ils doivent adresser une attestation de succès au baccalauréat à la direction de l'institut de formation en soins infirmiers où ils se présentent dans les délais requis par l'institut
• Les titulaires du diplôme d'Etat d'aide médico-psychologique qui justifient, à la date du début des épreuves, de trois ans d'exercice professionnel
• Les candidats justifiant, à la date du début des épreuves, d'une activité professionnelle ayant donné lieu à cotisation à un régime de protection sociale : d'une durée de trois ans pour les personnes issues du secteur sanitaire et médico-social, autres que les titulaires du diplôme d'Etat d'aide-soignant, d'auxiliaire de puériculture et d'aide médico-psychologique ou d'une durée de cinq ans pour les autres candidats

Ces candidats doivent au préalable avoir été retenus par un jury régional de présélection dans les conditions définies aux articles 5 à 10.

 Informations VAE ou Passerelles

Pas de possibilité d’accéder au métier d’infirmier par la VAE Par contre les titulaires du diplôme d’Etat d’aide-soignant et du diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture justifiant de trois ans d’exercice en équivalent temps plein bénéficient d’une dispense de scolarité, sous réserve d’avoir réussi un examen d’admission

 Formation proposée par l'Ufcv

Préparation aux concours de la santé et de l'action sociale


  Missions

L'éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d'insertion, aide au développement de la personnalité et à l'épanouissement de la personne ainsi qu'à la mise en œuvre de pratiques d'action collective en direction des groupes et des territoires. Son intervention, dans le cadre d'équipes pluri-professionnelles, s’effectue conformément au projet institutionnel répondant à une commande sociale éducative exprimée par différents donneurs d'ordre et financeurs, en fonction des champs de compétences qui sont les leurs dans un contexte institutionnel ou un territoire. L'éducateur spécialisé est impliqué dans une relation socio-éducative de proximité inscrite dans une temporalité. Il aide et accompagne des personnes, des groupes ou des familles en difficulté dans le développement de leurs capacités de socialisation, d’autonomie, d'intégration et d'insertion.

 Lieu d'exercice

L'éducateur spécialisé intervient principalement, mais sans exclusive, dans les secteurs du handicap, de la protection de l'enfance, de la santé et de l'insertion sociale. Il est employé par les collectivités territoriales, la fonction publique et des associations et structures privées

 Public accompagné

Jeunes et adultes en difficultés, personne en situation de handicap

 Modalités du concours

Concours accessible avec un niveau IV :
• être titulaire du baccalauréat ou justifier de sa possession lors de l'entrée en formation ;
• être titulaire de l'un des titres admis réglementairement en dispense du baccalauréat pour la poursuite des études dans les universités ;
• être titulaire du diplôme d'accès aux études universitaires ou justifier de sa possession lors de l'entrée en formation
• être titulaire d'un diplôme, certificat ou titre homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins au niveau IV

• être titulaire du diplôme d'Etat d'aide médico-psychologique et avoir exercé cinq ans dans l'emploi correspondant
• être titulaire du diplôme d'Etat d'auxiliaire de vie sociale et avoir exercé cinq ans dans l'emploi correspondant
Les épreuves de sélection comprennent une épreuve écrite d'admissibilité et une épreuve orale d'admission.

 Informations VAE ou Passerelles

Pour pouvoir obtenir le diplôme par validation des acquis de l'expérience, les candidats doivent justifier des compétences professionnelles acquises dans l'exercice d'une activité salariée, non salariée ou bénévole en rapport direct avec le diplôme. La durée totale d'activité cumulée exigée est de trois ans

 Formation proposée par l'Ufcv

Préparation aux concours de la santé et de l'action sociale


  Missions

L’éducateur de jeunes enfants exerce une fonction d’accueil des jeunes enfants et de leurs familles dans les différents établissements et services pouvant les recevoir. Les missions qui lui sont confiées sont en constante mutation, du fait des évolutions sociales, mais aussi du fait des politiques nationales et locales qui jouent un rôle fondamental dans la mise en place des modes d’accueil Petite Enfance. L’éducateur de jeunes enfants est un travailleur social spécialiste de la petite enfance. Ses fonctions se situent à trois niveaux : éducation, prévention, coordination. Il s’attache à favoriser le développement global et harmonieux des enfants en stimulant leurs potentialités intellectuelles, affectives, artistiques. En créant un environnement riche et motivant, il contribue à leur éveil et à leur apprentissage à la vie sociale.

 Lieu d'exercice

Le secteur social : établissements et services d’accueil des enfants de moins de sept ans, établissements et services sociaux, services d’aide à domicile

 Public accompagné

jeunes enfants

 Modalités du concours

Concours accessible avec un niveau IV :
• être titulaire du baccalauréat ou justifier de sa possession lors de l’entrée en formation ;
• être titulaire de l’un des titres admis réglementairement en dispense du baccalauréat pour la poursuite des études dans les universités ;
• être titulaire du diplôme d’accès aux études universitaires ou justifier de sa possession lors de l’entrée en formation
• être titulaire d’un diplôme au moins de niveau IV, délivré par l’Etat et visé à l’article L. 451-1 du code de l’action sociale et des familles
• être titulaire d’un diplôme du secteur paramédical délivré par l’Etat, homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles à un niveau au moins égal au niveau IV de la convention interministérielle des niveaux de formation
• avoir passé avec succès les épreuves de l’examen de niveau défini par l’arrêté du 11 septembre 1995 susvisé
• être titulaire du diplôme professionnel d’auxiliaire de puériculture, du certificat d’aptitude professionnelle « petite enfance », du certificat d’aptitude aux fonctions d’aide médico-psychologique ou du diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale et justifier de trois ans d’expérience dans le champ de la petite enfance

Les épreuves de sélection comprennent une épreuve écrite d'admissibilité et une épreuve orale d'admission.

 Informations VAE ou Passerelles

Justifier de trois années d'expérience (à temps plein) en rapport avec les fonctions d'éducatrice de jeunes enfants. Il peut s'agir d'une activité salariée ou de bénévolat

 Formation proposée par l'Ufcv

Préparation aux concours de la santé et de l'action sociale


  Missions

Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation de la vie quotidienne de personnes en difficulté ou en situation de handicap, pour le développement de leurs capacités de socialisation, d'autonomie, d'intégration et d'insertion, en fonction de leur histoire et de leurs possibilités psychologiques, physiologiques, affectives, cognitives, sociales et culturelles.
Il élabore son intervention avec l'équipe de travail et son encadrement dans le cadre du projet institutionnel répondant à une commande sociale éducative exprimée par différents donneurs d'ordre et financeurs, en fonction de leurs champs de compétences : intervention individuelle (administrative ou judiciaire), collective ou territorialisée. Il intervient dans une démarche éthique qui contribue à créer les conditions pour que les enfants, adultes, familles et groupes avec lesquels ils travaillent aient les moyens d'être acteurs de leur développement et de renforcer les liens sociaux et les solidarités dans leurs lieux de vie.

 Lieu d'exercice

Les moniteurs éducateurs interviennent principalement, mais sans exclusive dans les institutions du secteur du handicap, de la protection de l'enfance, de la santé et de l'insertion sociale assurant une prise en charge collective des publics. Il est employé par les collectivités territoriales, la fonction publique et des associations et structures privées.

 Public accompagné

Il peut contribuer à l'éducation d'enfants ou d'adolescents ou au soutien d'adultes présentant des déficiences sensorielles, physiques ou psychiques ou des troubles du comportement.
Il intervient aussi auprès d'enfants, d'adolescents ou d'adultes en difficulté d'insertion.

 Modalités du concours

Niveau IV ou un baccalauréat ou d'un diplôme européen ou étranger réglementairement admis en dispense du baccalauréat ou lauréats de l'institut du service civique sont dispensés de l'épreuve écrite d'admissibilité.
Les épreuves de sélection comprennent une épreuve écrite d'admissibilité et une épreuve orale d'admission.

 Informations VAE ou Passerelles

Pour prétendre à la VAE permettant d’obtenir le Diplôme d’état de moniteur éducateur, les candidats doivent justifier des compétences professionnelles acquises dans l’exercice d’une activité (qu’elle soit salariée, non-salariée ou bénévole) en rapport direct avec le DEME. La durée de cette activité ne peut être inférieure à trois ans, en continu ou par activités cumulées et hors périodes de formation.

 Formation proposée par l'Ufcv

Préparation aux concours de la santé et de l'action sociale


  Missions

Son rôle s'inscrit dans une approche globale de l'enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité. L'auxiliaire de puériculture participe à l'accueil et à l'intégration sociale d'enfants en situation de handicap, atteints de maladies chroniques, ou en situation de risque d'exclusion.

 Lieu d'exercice

L’auxiliaire travaille le plus souvent dans une équipe pluri-professionnelle et dans des structures sanitaires ou sociales, en collaboration et sous la responsabilité de l’infirmier ou de la puéricultrice.
L'auxiliaire de puériculture exerce son activité sous la responsabilité de l'infirmier dans le cadre du rôle qui relève de l'initiative de celui-ci.

 Public accompagné

Le diplôme d’état d’auxiliaire de puériculture se prépare en 10 mois. La formation, payante, comprenant une formation théorique et des stages pratiques est ouverte aux personnes de 17 ans au moins, sans condition de diplôme

 Modalités du concours

Aucune condition de diplôme n'est requise pour se présenter aux épreuves écrites d'admissibilité. Sont dispensés de l'épreuve écrite de culture générale :
• Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme homologué au minimum au niveau IV ou enregistré à ce niveau au répertoire national des certifications professionnelles, délivré dans le système de formation initiale ou continue français ;
• Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V, délivré dans le système de formation initiale ou continue français;
• Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme étranger leur permettant d'accéder directement à des études universitaires dans le pays où il a été obtenu
• Les étudiants ayant suivi une première année d'études conduisant au diplôme d'Etat d'infirmier et n'ayant pas été admis en deuxième année

Les épreuves de sélection comprennent deux épreuves écrites d'admissibilité, une épreuve orale d'admission et une épreuve de culture générale, en lien avec le domaine sanitaire et social, comprenant deux parties et d'une durée de deux heures

 Informations VAE ou Passerelles

La durée totale d'activité exigée est de 3 ans en équivalent temps plein, soit 4 200 heures. Seules les activités exercées au cours des 12 dernières années sont prises en compte. Le diplôme peut également être obtenu par la validation des acquis de l’expérience (VAE), le candidat doit alors justifier des compétences professionnelles acquises dans l’exercice d’une activité salariée ou bénévole, en rapport direct avec le contenu du diplôme. L’auxiliaire de puériculture a la possibilité de changer de fonction et de travailler auprès des adultes en passant le diplôme d’aide-soignant, chargé de l’hygiène, du confort et de l’alimentation des patients adultes. Des passerelles sont également possibles vers le métier d’aide médico-psychologique et éventuellement d’éducateur de jeunes enfants. Après 3 années d’exercice il peut également se présenter aux épreuves de sélection pour l’entrée dans un institut de formation en soins infirmiers. Après 3 années d’exercice il peut également se présenter aux épreuves de sélection pour l’entrée dans un institut de formation en soins infirmiers.

 Formation proposée par l'Ufcv

Préparation aux concours de la santé et de l'action sociale


  Missions

L'assistant de service social accomplit des actes professionnels engageant sa responsabilité par ses choix et ses prises de décision qui tiennent compte de la loi et des politiques sociales, de l'intérêt des usagers, de la profession et de ses repères pratiques et théoriques construits au fil de l'histoire, de lui-même en tant qu'individu et citoyen.
Dans une démarche éthique et déontologique, il contribue à créer les conditions pour que les personnes, les familles et les groupes avec lesquels il travaille, aient les moyens d'être acteurs de leur développement et de renforcer les liens sociaux et les solidarités dans leurs lieux de vie.

 Lieu d'exercice

Les secteurs d'intervention des assistants de service social sont diversifiés : fonction publique de l'Etat (ministères chargés des affaires sociales, de l'Education nationale, de la justice, de la défense...), fonction publique territoriale (conseils généraux, mairies, centres communaux d'action sociale), fonction publique hospitalière, organismes de protection sociale.

 Public accompagné

Personnes ayant besoin de soins

 Modalités du concours

Concours accessible avec un niveau IV :
• être titulaire du baccalauréat, justifier de sa possession lors de l'entrée en formation ou avoir passé avec succès les épreuves de l'examen de niveau défini par l'arrêté du 11 septembre 1995 susvisé ;
• être titulaire de l'un des titres admis réglementairement en dispense du baccalauréat pour la poursuite des études dans les universités
• être titulaire du diplôme d'accès aux études universitaires
• être titulaire d'un diplôme du secteur paramédical délivré par l'Etat, homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles à un niveau au moins égal au niveau IV de la convention interministérielle des niveaux de formation
• être titulaire d'un diplôme au moins de niveau IV, délivré par l'Etat et visé à l'article L. 451-1 du code de l'action sociale et des familles

Les épreuves de sélection comprennent une épreuve écrite d'admissibilité et une épreuve orale d'admission.

 Informations VAE ou Passerelles

Pour pouvoir obtenir le diplôme par validation des acquis de l'expérience, les candidats doivent justifier des compétences professionnelles acquises dans l'exercice d'une activité salariée, non salariée ou bénévole, en rapport direct avec le contenu du diplôme d’État de service social.

 Formation proposée par l'Ufcv

Préparation aux concours de la santé et de l'action sociale

Une question ?

Vous avez une demande particulière ou besoin d’un renseignement sur nos formations ? Nos équipes sont à votre écoute.

Contactez-nous...