A- A A+
Menu

Notre engagement pédagogique

Les buts d'une formation : apprendre un métier et favoriser le développement personnel


Pour l'Ufcv la formation vise, d'une part, à l'apprentissage de la fonction d'animation, et d'autre part, au développement personnel et original de chaque animateur. Cette formation, sous ses deux aspects, n'est jamais achevée et doit s'inscrire dans un processus permanent.

Apprendre un métier

Visant à l'apprentissage de la fonction d'animation, la formation doit permettre de comprendre le terrain de l'animation. Les personnes et les milieux ont des attentes et des besoins : leur connaissance doit entraîner une clarification des orientations pédagogiques. L'animation nécessite une formation à un certain nombre d'attitudes : accueil, dialogue, engagement. Celle-ci exige le développement des capacités d'analyse, de synthèse et de création. L'acquisition et la maîtrise d'un certain nombre de techniques sont également nécessaires.

Favoriser le développement personnel

Le développement personnel de l'animateur implique que la formation l'aide à réfléchir sur ses motivations, à les formuler, à les clarifier, à être plus conscient de son engagement dans l'animation et à se situer dans la société. Elle est également un appui pour faire la synthèse des informations qu'il reçoit, prendre conscience de sa propre culture et analyser sa pratique de l'animation. Ayant ainsi découvert ses lacunes et mieux cerné ses aspirations, l'animateur adopte un processus de formation permanente et prend en charge sa propre formation.

La formation ne concerne pas seulement les animateurs ou les directeurs. Les collectivités organisatrices ont, elles aussi, besoin d'une formation pour mieux saisir l'enjeu de leurs actions et mieux se déterminer, pour connaître les contraintes administratives ou financières et mieux les maîtriser, et pour améliorer leurs propres réseaux de communication. Ceci se fera par la formation personnelle des organisateurs mais aussi par l'intervention, dans leur groupe, de formateurs extérieurs.

 

Former, mais avec quels moyens ?

Les structures

L'Ufcv, en tant qu'organisme de formation, participe à un service auprès de la population et de la collectivité nationale. C'est ce qui justifie ses contacts avec l’État et notamment avec les ministères de tutelle. Mais elle entend bien que la formation donnée reste en cohérence avec ses choix et dépasse la seule préparation à une fonction. L'Ufcv forme des animateurs volontaires et des animateurs professionnels ; elle intensifie son effort dans des sessions de formation initiale et reste disponible à ceux qu'elle a commencé à former, dans une perspective de formation tout au long de la vie.
En tant qu'union de collectivités, l'Ufcv attache une grande importance au rôle que ces collectivités jouent dans la formation pratique des animateurs et à l'aide qu'elles peuvent lui apporter dans les actions de formation programmées par elle.

La pédagogie

L’éducation non-formelle, dont l’action de l’Ufcv participe, est ancrée dans la réalité et la vie sociale. En recourant aux méthodes pédagogiques de l’Éducation Populaire, basées sur la participation et l’engagement, elle est éducation à la liberté, au sens critique et à la prise de responsabilités. L’Ufcv affirme que chaque personne est riche de compétences. Toutes nos actions ont alors le même fil conducteur : nous nous appuyons sur les compétences de chacun et nous leur donnons les moyens de les faire émerger, de les exprimer, de les valoriser et de les échanger.

L'Ufcv ne se réfère pas à un unique courant de pensée. Il s'agit d'assembler harmonieusement, sur-mesure, des pédagogies actives idoines à la formation d’adultes.

La pédagogie du "pourquoi"

Une pédagogie du "pourquoi" tient compte du fait que la formation est une occasion de réflexion qui amène chacun des participants à se poser des questions sur ses choix, ses actions, son engagement dans l'éducation. Le rôle des formateurs est de faciliter cette mise en question et d'envisager les moyens d'y répondre.

La pédagogie de l'engagement

Pour préparer à ces fonctions d'animateurs, la formation doit utiliser une pédagogie de l'engagement, c'est-à-dire amener les participants à prendre une part active à l'ensemble des actions qu'ils sont appelés à vivre en formation. Cette démarche doit les conduire à mieux connaître les responsabilités qu'ils prennent. Elle fait appel à une interaction permanente formateur-formé, personne-groupe. Elle doit donner la possibilité au participant de bâtir un projet personnel cohérent à partir de ses options fondamentales et de son expérience dans cette situation de formation.

La pédagogie du contrat

Une pédagogie du contrat, élaborée à partir des attentes et du vécu des personnes en formation d'une part, et des objectifs des formateurs d'autre part, renforce l'exigence du dialogue. Cette démarche, progressive selon les âges, l'expérience des participants et des formateurs, les situations et le déroulement même de la formation, associe les formés à leur propre formation. Elle doit être évaluée en commun par les participants et l'équipe des formateurs. Ceux-ci, responsables des conditions de l'existence de chacun au sein du groupe, demeurent plus particulièrement responsables de l'écoute de chaque participant, de la qualité des enseignements et apprentissages, et du respect des exigences institutionnelles, qu'elles viennent de L’État ou de l'Ufcv.

La pédagogie de l'altérité

La vie de groupe, pendant la formation, est l'occasion pour chacun de démultiplier ses ressources personnelles et de contrôler ses acquisitions. Elle permet aussi d'évaluer ses attitudes et de renforcer ses motivations. La pédagogie de l'altérité s'appuie donc sur une vie de groupe centrée, non sur elle-même, mais sur une tâche adaptée aux buts de la formation.

La pédagogie de l'alternance

Le milieu professionnel, véritable lieu d’apprentissage, participe de la "professionnalisation" des stagiaires et, par l’interaction théorie/pratique, leur permet de progresser dans leur capacité à agir et réagir avec pertinence, combiner des ressources et les mobiliser dans un contexte, transposer, apprendre et apprendre à apprendre. La pédagogie de l’alternance favorise l’assimilation des contenus théoriques et pratiques, et permet de relativiser, d’expérimenter, d’analyser. Cette approche recherche-action est viabilisée par l'implication des professionnels de terrain ce qui engendre un processus permanent d'adaptation des formations aux réalités vécues par les territoires.

La pédagogie de l'évaluation

La pédagogie de l'évaluation est pour l’Ufcv la condition d’une prise en compte de la personne et de son projet de formation. Cela se traduit à chaque étape du cursus par des actions spécifiques :

  • avant la formation : positionnement, allégement/renforcement de formation, établissement d’un plan individuel de formation ;
  • pendant la formation : suivi de l’alternance, entretien personnalisé d’évaluation
  • et à l’issue de la formation : entretien d’évaluation et de bilan, suivi post formation.
De même, de manière collective, deux démarches sont proposées : une évaluation immédiate, "à chaud" et une évaluation différée (via un questionnaire en ligne envoyé aux participants après la formation).
Ces évaluations portent sur les apprentissages et la participation des formés.

Une question ?

Vous avez une demande particulière ou besoin d’un renseignement sur nos formations ? Nos équipes sont à votre écoute.

Contactez-nous...