A- A A+
Menu

Financer sa formation

Financer sa formation revient à mettre sur pied le budget lié aux dépenses engagées pour la formation. Ces dépenses sont de deux ordres :
1. les FRAIS PÉDAGOGIQUES (coût de la formation)
2. les FRAIS ANNEXES (déplacements, hébergement, etc.)

Ce financement de tout ou partie des frais pédagogiques et/ou des frais annexes va dépendre grandement du statut que possède le stagiaire avant l'entrée en formation. Par conséquent qualifier précisément ce statut permet d'initier le dossier de financement. Naturellement cette recherche doit être mise sur pieds très en amont (au moins 4 mois) du début de la formation.

Selon votre situation, différentes aides sont possibles.

 


  Le plan de développement de compétences

Les entreprises privées et publiques de moins de 50 salariés peuvent bénéficier d'un financement de l'Afdas dans le cadre d’un plan de développement de compétences dont le contenu est laissé à leur initiative. Le plan de de développement de compétences permet de financer les frais liés à la formation (coût de la formation, déplacements, hébergement) et de prendre en charge la rémunération du salarié (partiellement ou en totalité).
Après avoir identifiée la formation, l'entreprise complète la demande de prise en charge en ligne pour que l'Afdas valide le financement et en informe l'organisme de formation ainsi que l'entreprise.

 

Le compte personnel de formation (CPF) de transition professionnelle 

Le CPF de transition professionnelle permet aux salariés d’un contrat à durée indéterminée (CDI) ayant travaillé 24 mois consécutifs ou non au cours des 5 dernières années dont 12 mois dans leur entreprise actuelle, de suivre, à leur initiative et à titre individuel, des actions de formation.
Pour cela, vous devez présenter une demande d’autorisation d’absence écrite à votre employeur au minimum 4 mois avant le début de la formation (2 mois pour les stages de moins de 6 mois). Si vous remplissez les conditions d’ouverture du droit au CPF de transition professionnelle, votre employeur dispose d’un délai de 30 jours pour donner sa réponse.

  En savoir plus : site d'Uniformation - (pour les salariés des branches professionnelles de l'Animation ou du Sport)

 Le compte personnel de formation (CPF)

Le Compte Personnel de Formation (CPF) remplace le DIF (Droit Individuel à la Formation) depuis le 1er janvier 2015.
Le CPF permet aux salariés en CDI ou en CDD de se constituer un crédit d’heures de formation de 150 h, capitalisables sur plusieurs années, dont 24h/an sur les 5 premières années (pour un temps complet).
Le CPF finance :
• les formations permettant d’acquérir une qualification figurant sur l’une des listes définies par les partenaires sociaux, les branches professionnelles, les Régions,
• les formations permettant d’acquérir un socle de connaissances,
• et l’accompagnement à la VAE.

NB : si vous êtes agent public, le dispositif DIF perdure, le dispositif CPF n’étant pas encore applicable dans la fonction publique. 

 La période de professionnalisation

La période de professionnalisation a pour objet d'accompagner une promotion ou une reconversion interne des salariés n'ayant pas atteint un niveau de formation équivalent à la licence :
• en CDI
• en CDD (entraîneurs et sportifs professionnels)
• en CUI (Contrat Unique d’Insertion) à durée indéterminée

Elle peut être mise en œuvre à votre initiative ou à la demande de votre employeur.
Sur une période de 6 à 12 mois, les actions de formation effectuées dans le cadre de la période de professionnalisation se déroulent en principe pendant le temps de travail pour une durée minimum de 150h (sauf CLEA et VAE).
Les frais de formation et la rémunération sont pris en charge par l’employeur.

  En savoir plus : site d'Uniformation - (pour les salariés des branches professionnelles de l'Animation ou du Sport)
  En savoir plus sur le CPF : site MonCompteFormation.gouv.fr


 Le plan de développement de compétences

Les entreprises privées et publiques de moins de 50 salariés peuvent bénéficier d'un financement de l'Afdas dans le cadre d’un plan de développement de compétences dont le contenu est laissé à leur initiative. Le plan de de développement de compétences permet de financer les frais liés à la formation (coût de la formation, déplacements, hébergement) et de prendre en charge la rémunération du salarié (partiellement ou en totalité).
Après avoir identifiée la formation, l'entreprise complète la demande de prise en charge en ligne pour que l'Afdas valide le financement et en informe l'organisme de formation ainsi que l'entreprise.

 Le congé de formation professionnelle

Pour la fonction publique (État, Territoriale ou Hospitalière).
Le congé de formation professionnelle (CFP) permet aux agents publics ayant accompli 3 années de services effectifs dans l’administration de suivre une formation à caractère professionnel ou personnel qui ne leur est pas proposée par l’administration.
Vous devez formuler votre demande au minimum 120 jours avant le début de la formation.

 La période de professionnalisation

Uniquement dans les fonctions publiques d'État et Hospitalière

 Le droit individuel à la formation (DIF)

Les agents de la fonction publique bénéficient d'un crédit annuel d'heures de formation professionnelle qu'ils peuvent utiliser à leur choix pour accomplir certaines formations.


 Le contrat de professionnalisation

Il s’adresse aux :
• jeunes âgés de 16 à 25 ans afin de compléter leur formation initiale ;
• demandeurs d’emploi de 26 ans et plus inscrits à Pôle Emploi ;
• bénéficiaires du RSA (Revenu de Solidarité Active), de l’AAH (Allocation Adulte Handicapé), de l’ASS (Allocation de Solidarité Spécifique) ou d’un contrat unique d’insertion ;
• personnes souhaitant effectuer leur contrat de professionnalisation au sein d'une entreprise privée

Le contrat de professionnalisation aboutit à l'obtention d'un titre ou d'un diplôme inscrit au RNCP ou reconnu par une convention collective, ainsi qu'à un certificat de qualification professionnelle. S'étendant sur une période de 6 à 12 mois (jusqu'à 24 mois si le référentiel académique l'exige), il permet à son titulaire d’alterner des périodes d’activité professionnelle dans l’entreprise et des périodes de formation.

Les personnes en contrat de professionnalisation ont un statut de salarié. Leur rémunération est calculée en fonction de l’âge et du niveau de formation. Elle ne peut être inférieure à 55 % du SMIC pour les bénéficiaires âgés de moins de 21 ans et à 70 % du SMIC pour les 21 ans et plus. Elle est égale à 100% du SMIC pour les plus de 26 ans.

 Le contrat d'apprentissage

Il s'adresse aux jeunes de 16 à 29 ans révolus souhaitant effectuer leur contrat d'apprentissage au sein d'une entreprise publique ou privée.

Le contrat d'apprentissage aboutit à l'obtention d'un titre ou d'un diplôme professionnel de niveaux 1 à 8 inscrit au RNCP. D'une durée de 6 mois à 3 ans (portée à 4 ans pour les apprentis reconnus travailleurs handicapés et les sportifs de haut niveau), le contrat d'apprentissage alterne savoir théorique à l'école et savoir-faire pratique en entreprise.

Les formations en apprentissage sont financées par les CFA et donc gratuites pour l’apprenti. Grâce à un contrat d’apprentissage conclu entre l’employeur et l’apprenti, ce dernier est rémunéré. La rémunération est déterminée en fonction de l’âge et de l’année de formation de l’apprenti.

Toutes les mentions/spécialités ne peuvent ne pas faire partie des formations éligibles à un contrat d'apprentissage.


  En savoir plus : site de la Fédération nationale des CFA


 Les aides du Conseil Régional

En fonction des choix opérés par le Conseil Régional, des aides peuvent vous être attribuées soit via des aides individuelles soit via des programmes collectifs.

 

Le compte personnel de formation (CPF) de transition professionnelle 

Le CPF de transition professionnelle peut être demandé par les personnes ayant bénéficié d’un contrat à durée déterminée. Il permet de financer la rémunération et/ou les frais liés à la formation.
Le CPF de transition professionnelle permet aux salariés d’un contrat à durée déterminée ayant travaillé 24 mois consécutifs ou non au cours des 5 dernières années dont 4 mois consécutifs ou non sous CDD au cours des 12 derniers mois de suivre, à leur initiative et à titre individuel, des actions de formation.
L’action de formation choisie doit débuter au plus tard 12 mois après le terme du dernier CDD.
Si vous remplissez ces conditions, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge financière totale ou partielle (coût de la formation, rémunération, déplacements, hébergement) par le fonds de formation de l’entreprise dans laquelle vous avez exécuté votre CDD.
NB : si votre employeur est d’accord, la formation peut également être suivie, en tout ou partie, avant le terme de votre contrat de travail.

  En savoir plus : site du FONGECIF
  En savoir plus : site de l'OPACIF
  En savoir plus : site d'Uniformation - (pour les salariés des branches professionnelles de l'Animation ou du Sport)

 Le compte personnel de formation (CPF)

Le compte personnel de formation (CPF) remplace le DIF (droit individuel à la formation) depuis le 1er janvier 2015.
Le CPF permet aux salariés en CDI ou en CDD de se constituer un crédit d’heures de formation de 150 h, capitalisables sur 7,5 ans, dont 24 h / an sur les 5 premières années (pour un temps complet).
Le CPF finance les formations permettant d’acquérir une qualification figurant sur l’une des listes définies par les partenaires sociaux, les branches professionnelles, les Régions, les formations permettant d’acquérir un socle de connaissances, l’accompagnement à la VAE.

  En savoir plus sur le CPF : site MonCompteFormation.gouv.fr

 L'aide individuelle à la formation (AIF)

L’AIF permet de financer tout ou partie du coût d’une formation dans le cadre d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) en complément d’un financement OPCA (AIF/CSP) ou du DIF portable (AIF+DIF).

   Contactez votre conseiller Pôle Emploi afin de remplir un formulaire de demande d’AIF.

 L'indemnisation chômage : demande de maintien

Si vous percevez une indemnisation chômage, vous devez demander son maintien pendant l’action de formation envisagée. 
Votre allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) deviendra alors allocation de recherche d’emploi formation (AREF) et vous êtes dispensé(e) de recherche active d’emploi le temps de la formation.

   Contactez votre conseiller Pôle Emploi.

En fonction de votre lieu d'habitation voire du lieu où vous ferez votre formation, vous pouvez bénéficier d'aides (sous formes de bourses, chèque formation...).

  Renseignez-vous auprès de votre conseiller Pôle emploi, de la Délégation Régionale ou Départementale de Jeunesse et Sports, des services de votre Conseil Régional et de votre Conseil Départemental.

De même en fonction de votre situation personnelle, par exemple :
• votre âge
• une reconnaissance "personne handicapée".  En savoir plus : site de la MDPH
• bénéficiaire des minima sociaux.  En savoir plus sur le RSA : Site de la CAF
Vous pouvez bénéficier d'aides complémentaires au financement de votre formation et/ou à la contractualisation avec un employeur.

Pour des informations sur les mesures dont vous pouvez bénéficier, en fonction de votre statut et de votre situation personnelle, n’hésitez pas à nous contacter.



Une question ?

Vous avez une demande particulière ou besoin d’un renseignement sur nos formations ? Nos équipes sont à votre écoute.

Contactez-nous...